COMMENT CHOISIR SON KITEFOIL

CE QU’IL FAUT SAVOIR AVANT D’ACQUÉRIR UN FOIL

Le foil nécessite un minimum de technique et de maîtrise, il est fortement conseillé pour ce sport de disposer déjà d’un niveau moyen de kite. Il sera difficile pour les novices en kite de débuter sur un foil. Il faut savoir naviguer sur une directionnelle et avoir une bonne maîtrise de son aile surtout en plage basse de vent. Comptez une moyenne de 2 à 3 leçons pour acquérir les bases du foil.

Le foil est un sport qui nécessite des précautions. Si vous êtes novice, nous vous conseillons de porter un casque et un gilet de protection.

Aujourd’hui face aux nombreux foils sont sur le marché, on peux vite se sentir perdu dans ses recherches. Voici quelques conseils afin de vous guider dans l’achat de votre foil.

LA CONSTRUCTION DU FOIL

LE CHOIX DES MATÉRIAUX

PIÈCES EN MOUSSE OU 100% CARBONE ?

Le 100% carbone offre plusieurs avantages: il est plus solide, plus durable dans le temps et ne se lamine pas à l’inverse des ailettes moussées avec , qui, certes offre un foil plus léger mais se délaminent facilement en cas d’impact.  Chez Sroka, nous avons opté pour une construction sans mousse, nos ailettes avant, arrière et mat sont 100% carbone.

L’ALUMINIUM

Différentes qualité d’aluminium existent sur le marché mais ne s’égalent pas. Aujourd’hui, le meilleur aluminium sur le marché est le T6061 grâce à sa grande résistance à l’eau de mer, à sa rigidité et au fait qu’il se raye beaucoup moins. La qualité de l’aluminium provenant de l’Allemagne est de bien meilleure qualité que celle provenant des pays de l’Est, où l’aluminium est fabriqué à partir d’éléments difficilement traçables. Parce que nous recherchons la meilleure qualité, nous optons pour l’aluminium provenant de l’Allemagne dans la construction de tous nos foils.

L’anodisation (bas de gamme 10microns, moyenne gamme 20microns et haut de gamme 60microns) joue également un rôle important dans la qualité du foil.

Comment différencier les différents types d’anodisation? Facile! Une anodisation haut de gamme (hard) sera facilement repérable car elle aura un fini mat alors qu’une anodisation bas de gamme (light) aura un fini brillant.

 

LE FUSELAGE

S’il est plus intéressant d’avoir un foil en carbone au vue de sa rigidité, le fuselage, quant à lui, est plus fiable lorsqu’il est en aluminium. Un fuselage en Aluminium sera plus durable dans le temps et vous préservera du problème d’arrachement d’inserts. Chez Sroka, nous rajoutons un pas de vis (helicoil) qui offre la possibilité de le changer si toutefois il a été endommagé.

LA PRATIQUE DU FOIL

CHOISIR LA TAILLE DU MÂT

Votre niveau (débutant, intermédiaire, expert) déterminera la longueur du mât du kitefoil que vous allez choisir. Plus le mât sera court, plus il sera facile pour débuter. Vous pourrez plus facilement le  positionner sous les pieds et surtout le mât court pardonnera plus facilement les erreurs du débutant qui n’est pas très précis sur ses appuis.

C’est pourquoi, pour vous initier aux kitefoil l’idéal est d’opter pour un mât entre 70-80 cm voir même 60 pour ceux qui ont plus de difficultés. En progressant, vous vous dirigerez vers un mât entre 90 et 100 cm afin de pouvoir prendre plus d’angles lors de la remontée au vent. Cela sera plus facile dans une mer formée.

L’IMPORTANCE DE LA TAILLE DE L’AILETTE AVANT DU KITEFOIL

La surface de l’ailette avant, le profil de l’ailette, son épaisseur et son outline ont une importance particulière sur la performance du foil. Plus la surface est grande avec de l’épaisseur de profil et plus le foil sera tolérant mais le foil va saturer très vite en vitesse. À l’inverse plus l’ailette sera petite et plus le foil sera rapide mais technique à basse vitesse pour le débutant. Pour les débutants, il est conseillé d’opter pour une aile avant entre 650 et 800 cm2 et à mesure que vous progresserez vous pourrez choisir une aile de plus petite taille pour augmenter la performance.

QUELLE PLANCHE?

Il existe différentes tailles de planche. Pour débuter, nous vous conseillons de prendre une planche avec du volume comme la planche 160 x52 Sroka, le volume apportant la stabilité. Dans un vent léger, une planche plus volumineuse sera plus facile au décollage et vous permettra de générer une bonne vitesse et surtout, vous évitera de vous surtoiler.

En progressant, vous aurez envie de changer pour une planche plus petite telle que la pocket 138 x 47 ou 128 x 47 qui vous permettra d’atteindre une vitesse plus élevé grâce à sa légèreté et sera parfaitement adapté pour la navigation strapless.

AVEC OU SANS STRAPS?

Libre à vous de choisir avec strap ou sans. Si vous débutez, nous vous conseillons de mettre les straps avant, ils seront utiles pour positionner corps sur la board. Naviguer strapless correspond à une pratique très spécifique et demande d’être à l’aise en foil.

 

 

 

 COMMENT DÉBUTER EN KITEFOIL ?

LE TIP DE BRUNO SROKA, 3x CHAMPION DU MONDE EN KITESURF

Pour débuter en foil, choisissez un plan d’eau le plus plat possible, entre 10 et 15 noeuds de vent. Ajoutez 5 mètres de ligne à votre longueur de ligne standard car plus vos lignes seront longues et plus la puissance sera constante dans l’aile à l’inverse des lignes courtes sera synonyme de mouvements rapides et saccadés.

Idéalement, sous-toilez vous légèrement et utilisez l’aile pour monter sur la planche, puis gardez la planche à plat sur l’eau, le but est de générer de la vitesse en faisant sinusoïder son aile. Gardez votre centre de gravité au dessus de la planche et du foil pour éviter de générer des mouvements parasites. N’appuyez pas sur la jambe arrière pour essayer de faire monter le foil mais charger plutôt sur la jambe avant pour le contrer. En accélérant et en prenant plus de vitesse horizontale, le foil se lèvera tout seul. Pensez toujours à réappuyer sur la jambe avant. Il vaut mieux dans un premier temps faire toucher le foil tous les 15 mètres, ce qui permettra d’intégrer cette dimension verticale. Au fur et à mesure, vous volerez plus longtemps.

Pour des questions de sécurité, éviter de commencer par vent de terre et éviter de vous sur toiler. Commencez dans un endroit peu fréquenté, où il y a peu de kitesurfeurs et loin des baigneurs. Le foil nécessite de la vigilance, n’oubliez jamais qu’à partir du moment où vous ressentez des signes de fatigue, il vaut mieux arrêter pour ne pas perdre votre prudence.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *