Wing Foil

Imaginez-vous en train de voler comme un oiseau au-dessus de l’eau. On ne surf plus la vague, mais la houle! Plus besoin d’attendre des conditions parfaites pour le surf, tous les sports de glisse avec une planche de Foil ouvrent une infinité de spots et de sessions. Plus besoin d’attendre la tempête pour avoir des sensations. En effet, dès 7 ou 8 nœuds de vent, vous pourrez naviguer en WingfoilWindfoil ou Kitefoil et vous ressentir l’expression de liberté la plus totale.

Le Foil s’apparente à un avion volant sous l’eau, qui génère de par sa vitesse une force de portance hydrodynamique venant soulever le rider sur son support. En effet, tel un avion qui sollicite la force d’aspiration des molécules d’air, l’ailette utilise l’aspiration des molécules d’eau. La densité est plus élevée que celles de l’air, ce qui augmente d’autant plus l’effet d’aspiration vers le haut avec la vitesse. Les ailettes sont parallèles à la planche, alors que le mat est lui, perpendiculaire, ce qui vous permet d’agir sur votre Foil par une simple pression des pieds sur la planche. Le support peut être une planche de foil, un twin tip de kitesurf, un Stand Up Paddle, un surf ou une planche de Wind Surf ou Wind Foil. Grâce à cela, il est possible de survoler la houle, de se déplacer d’une vague à l’autre, partiellement ou totalement hors de l’eau. Afin d’avoir toutes les clés en main pour réussir votre session, nous vous invitons à découvrir tout le fonctionnement   de cet outil dans notre catégorie News & Tutos.

L’hydrofoil était à l’origine sur les bateaux de navigation, Éric Tabarly, navigateur français, a d’ailleurs été le précurseur du concept! Le concept est ensuite brièvement apparu en surf-tracté, avant de considérablement se développer sur les côtes hawaïennes et françaises dans les années 2000 avec le Kite Foil, notamment grâce à Laird Hamilton, Paolo Rista ou encore Dave Kamala. Le foil a révolutionné tous les sports de glisse, nul doute que cette pratique sera la tendance des décennies prochaines.

Il a pour avantage indéniable d’offrir la possibilité de démultiplier le nombre de vagues surfées lors d’une session! Même dans des conditions insurfables, vous pourrez naviguer et surfer. Il s’adapte aujourd’hui à toutes les disciplines, de la course au large aux sports de glisse : le Kite Foil, le Surf Foil, le SUP Foil, le Wind Foil, le Wake Foil ou encore le Wing Foil, dernier né du monde de la glisse. 

Imaginez-vous en train de voler comme un oiseau au-dessus de l’eau. On ne surf plus la vague, mais la houle! Plus besoin d’attendre des conditions parfaites pour le surf, tous les sports de glisse avec une planche de Foil ouvrent une infinité de spots et de sessions. Plus besoin d’attendre la tempête pour avoir des sensations. En effet, dès 7 ou 8 nœuds de vent, vous pourrez naviguer en WingfoilWindfoil ou Kitefoil et vous ressentir l’expression de liberté la plus totale.

Le Foil s’apparente à un avion volant sous l’eau, qui génère de par sa vitesse une force de portance hydrodynamique venant soulever le rider sur son support. En effet, tel un avion qui sollicite la force d’aspiration des molécules d’air, l’ailette utilise l’aspiration des molécules d’eau. La densité est plus élevée que celles de l’air, ce qui augmente d’autant plus l’effet d’aspiration vers le haut avec la vitesse. Les ailettes sont parallèles à la planche, alors que le mat est lui, perpendiculaire, ce qui vous permet d’agir sur votre Foil par une simple pression des pieds sur la planche. Le support peut être une planche de foil, un twin tip de kitesurf, un Stand Up Paddle, un surf ou une planche de Wind Surf ou Wind Foil. Grâce à cela, il est possible de survoler la houle, de se déplacer d’une vague à l’autre, partiellement ou totalement hors de l’eau. Afin d’avoir toutes les clés en main pour réussir votre session, nous vous invitons à découvrir tout le fonctionnement   de cet outil dans notre catégorie News & Tutos.

L’hydrofoil était à l’origine sur les bateaux de navigation, Éric Tabarly, navigateur français, a d’ailleurs été le précurseur du concept! Le concept est ensuite brièvement apparu en surf-tracté, avant de considérablement se développer sur les côtes hawaïennes et françaises dans les années 2000 avec le Kite Foil, notamment grâce à Laird Hamilton, Paolo Rista ou encore Dave Kamala. Le foil a révolutionné tous les sports de glisse, nul doute que cette pratique sera la tendance des décennies prochaines.

Il a pour avantage indéniable d’offrir la possibilité de démultiplier le nombre de vagues surfées lors d’une session! Même dans des conditions insurfables, vous pourrez naviguer et surfer. Il s’adapte aujourd’hui à toutes les disciplines, de la course au large aux sports de glisse : le Kite Foil, le Surf Foil, le SUP Foil, le Wind Foil, le Wake Foil ou encore le Wing Foil, dernier né du monde de la glisse. 

RETROUVEZ TOUS NOS CONSEILS POUR :

Inspirés par la nature, nous volons, surfons, ramons avec nos produits développés sur la côte bretonne. Pensés pour vous : des produits de qualité, à prix abordable, et qui durent dans le temps.

SROKA Company est une marque bretonne développée par Bruno Sroka, 3 fois champion du monde de kitesurf et le premier homme à avoir franchi le Cap Horn en Kite. Née de la volonté de partager sa passion tout en développant des produits de qualité et durables dans le temps, SROKA Company fabrique du matériel de glisse tel que des Kitesurf et des WindFoil, KiteFoil, SurfFoil, SUPfoil, WingFoil, et Stand-Up-Paddle gonflables. Notre démarche : rendre accessibles les sports de glisse, en proposant les meilleurs produits au meilleur prix. C’est pourquoi chacun d’entre eux est longuement testé et approuvé par notre équipe sur la côte bretonne.

Rejoignez la famille des passionnés de sports de glisse. Bienvenue chez Sroka.

FAQ

Le wingfoil, ou wingsurf est le dernier né des sports de glisse. On utilise une planche de foil (gonflable ou dure) avec une aile gonflable très légère pour voler au-dessus de l’eau et surfer. La pratique est au croisement du kitesurf, du surf et du windsurf. Très accessible, sa forme moderne est apparue vers 2019 et connaît une popularité exponentielle. 

Même si les vitesses moyennes sont moins importantes qu’en kitesurf et en windsurf, avec le bon matériel il devient tout à fait possible de dépasser les 20, voire 25nds en wingfoil. Par exemple, la vitesse maximale de notre aile avant débutant 1750 a été mesurée à près de 20nds. Nos modèles performance comme la 670 ou la 950 High Aspect sont bien plus rapides. 

Dans un premier temps, il faut un minimum de vitesse pour remonter au vent en wing foil. Une fois que vous êtes sur un allure de croisière stable, basculez légèrement les épaules en arrière et faites prendre de l’angle à votre planche avec un léger appui sur les talons.  Reculez et bordez la wing en même temps pour qu’elle soit bien face à vous. Gardez bien vos yeux sur le cap. Le pied arrière peut être un peu plus reculé que par rapport à une position travers au vent. 

Attention à ne pas sur-border la wing ou appuyer trop fort sur le pied arrière : on perd alors la puissance et la vitesse ou alors on se retrouve face au vent. 

Avoir un mât long (90cm) aide à remonter au vent, car on peut prendre plus d’angle avec le foil. 

Le leash est un accessoire indispensable pour la sécurité en wing foil. On doit obligatoirement avoir un leash d’aile et un leash de planche. Le leash d’aile doit être élastique pour ne pas vous faire mal au bras quand vous lâchez la wing. Il doit être suffisamment long pour manoeuvrer librement mais ne doit pas trainer dans votre visage non plus. Le mieux est d’éviter les leash comme ceux utilisés en surf, car ils peuvent vous revenir dans le visage au pumping. Pour le leash de planche, tout est possible du moment que l’accessoire est solide (au moins 6mm d’épaisseur). Si les leash droits fonctionnent, préférez les leash coiled (ou téléphone) qui ne trainent pas dans l’eau, voir les leash de hanche pour un confort et une sécurité ultime. 

Oui, on peut surfer en wing foil. C’est même le meilleur dans l’activité. Il est possible de remonter au pic en navigant sans se fatiguer sur le foil, puis de jiber pour prendre une vague comme en surf. On met alors la wing en position neutre en la tenant par la poignée sur le bord d’attaque, et il ne reste qu’à savourer de pure sensations de surf !

Pour débuter en vague, on va chercher des ondulations qui ne cassent pas. Plus elles sont longues, mieux c’est. La taille idéale de vague pour débuter en wing foil surf est entre 40 et 80cm environ, puis on peut augmenter autant que le matériel et le niveau suivent ! 

On peut faire du wing dans tous les spots possibles du moment qu’ils sont sécurisés. Il ne faut pas partir avec un vent de terre et un courant défavorable. Attention aux spots bondés. Le mieux est de se renseigner avant. Sinon, les spots sont innombrables. 

Dans le sud, on a La grande Motte, La Ciotat, Pointe Rouge, Hyères… ensuite le pays basque pour ceux qui aiment le surf. Les lacs de l’Est ne sont pas en reste avec Annecy, le Léman, Monteynard… Toute la côte Atlantique regorge aussi de spots, de La Baule à la Belgique en passant par la Bretagne qui propose à la fois du surf et du plat. On a par exemple Carnac, la rade de Brest, la presqu’île de Crozon… 

En dehors de la France, les Canaries sont une destination très à la mode avec des conditions toujours au rendez-vous et pour tous les goûts. Consultez ici le guide pour un séjour parfait …