ALPHA 12’6X28 : PRÊT POUR LA RACE ?

La course en Stand Up Paddle est ouverte à tous, il faut cependant disposer de bonnes conditions physiques et d’un matériel adapté.

Pour vous faire une idée des performances de notre Alpha 12’6×28, voici une vidéo de tests réalisés en conditions réelles dans le port du Conquet en Bretagne:

⇩ On vous dit tout sur la course en paddle juste en dessous  ⇩

Afin de maximiser vos chances de passer la ligne d’arrivée en tête, vous devez vous assurer de choisir un matériel adapté et performant. Chaque partie (rocker, tail, pad …) a son importance car elle impacte vos performances sur l’eau.

Avant d’acheter votre paddle, vous devez choisir entre plusieurs modèles et deux différentes construction, la fibre ou le PVC (autrement dit dur ou gonflable). L’avantage de la fibre est indéniablement le shape de la board sera plus hydrodynamique car elle permet des lignes de fuites plus fines. Pour autant, à poids égal, les paddles gonflables tirent très bien leur épingle du jeu en course. Sur eau plate, la différence de performance est minime. En revanche en mer très formé, les planches en durs seront plus efficaces. Le second point fort des stand up paddle gonflable est bien évidemment l’encombrement réduit lors du transport. La board, la pagaie la pompe et tous les accessoires rentrent dans le sac à dos qui ne prend que peu de place dans le coffre.

La construction des stand up paddle gonflables Alpha est bien plus sophistiquée que celle des boards  gonflables standards. Tout d’abord, les deux couches de PVC haut de gamme (le même  que celui des bateaux semi-rigides) sont assemblées grâce à la technologie FUSION. Pour pallier à l’usage traditionnel de colle, nous soudons les couches par thermosoudage afin de gagner en poids et en rigidité. Ensuite, les rails sont composés de trois couches de PVC superposées pour garantir la résistance aux chocs et augmenter considérablement la rigidité générale du SUP. Enfin, l’armature du paddle est composée d’un dropstich très haut de gamme. Il s’agit d’un ensemble de filament en nylon qui relie les couches supérieures et inférieure entre elles, lui aussi contribue à la rigidité de la board. Plus il y a de filament et plus la planche est rigide.

Le nez

Nous avons particulièrement travailler le nez de l’Alpha pour lui permettre de fendre l’eau et ne pas être freiné en cas de houle. Le rocker ( courbure longitudinale du dessous de la planche) progressif évite que le nez tape le clapot à chaque passage de vague et maintien ainsi une très bonne glisse en survolant légèrement le clapot.

La valve de gonflage à l’avant facilite le pliage tout en vidant l’air de la planche.

Le filet de pont

Le filet situé à l’avant de votre paddle permet d’y glisser une gourde ou tout autre accessoire utile en ballade ou en race.

Le pont

La surface où vous vous trouvez sur la planche est en Eva-pad, une surface en mousse adhérente taillée dans la masse. Elle recouvre les deux-tiers du paddle et ce pour vous permettre d’être suffisamment en avant lors du downwind mais d’être également au maximum en arrière pour tourner lors du passage des bouées.

Le tail 

C’est l’arrière de la planche, là où vous attachez votre leash à un D-ring. Plus celui-ci est large plus votre paddle sera stable, cependant cela augmente considérablement la trainée et vous ralenti. C’est pour cela que l’Alpha 12’6X28 possède un tail étroit, il vous permettre d’atteindre une meilleure vitesse avec de très bonne sensations de glisse.

L’Alpha est également disponible en vert !

Le paddle Alpha vous est fourni avec une série d’accessoires haut de gamme. L’aileron que vous fixez sous la planche est un aileron US qui se glisse dans le rail et se fixe à l’aide d’une vis. C’est un aileron long et profilé pour augmenter votre stabilité et vous aider à garder votre trajectoire.

Le sac dans lequel se rangent votre paddle et vos accessoires est spécialement conçu pour la gamme Alpha. C’est un sac renforcé qui vous permet de ranger l’intégralité de votre matériel. Vous pouvez le porter à la main, sur le dos ou profiter des roulettes pour s’en servir comme une valise.

Après avoir étudié le choix du stand up paddle, il est important de porter votre attention sur votre pagaie. En effet, c’est votre « moteur », il alors est préférable d’utiliser un modèle 100% carbone (présenté en vidéo ici), afin d’allier rigidité et légèreté.

Comme nous l’avions évoqué dans notre article Comment choisir son SUP, la pratique du paddle fait travailler une grande partie des muscles en partant des trapèzes du cou jusqu’au bas des mollets. En plus de sa bonne capacité musculaire, le pratiquant ne doit pas négliger ses performances cardiaques. En effet, les courses en SUP sont des épreuves d’endurance pendant lesquelles le coeur est mis à rude épreuve.

Alors, conquis ? On attend vos commentaires sous la vidéo sur Youtube !

CLIQUE SUR LE LOGO POUR NOUS RETROUVER SUR LES RÉSEAUX: