Choisir le bon spot pour débuter en SUP Foil

Vous faîtes déjà du SUPsurf, vous avez testé le Wing Foil ou bien vous avez l’ambition de vous essayer au Downwind SUP Foil, ce sont autant d’excellentes raisons de vous initier au SUP Foil. Vous allez expérimentez des sensations de glisse unique et surtout vous rentrerez dans le club de ceux qui profitent de toutes les conditions. Toutefois certains choix comme le matériel que vous utiliserez et le type de vague sur lequel vous débuterez vont fortement conditionner vos progrès ainsi que votre sécurité au cours des débuts. Afin de trouver des conditions de vagues adaptées pour s’envoler en toute sécurité, nous vous donnons des conseils pour trouver LE bon spot près de chez vous. Nous ne connaissons pas tous les spots de France mais peu importe où vous habitez sur la côte, il y a forcément d’excellents spots de foil qui sont parfaits pour débuter. Pour faire les bons choix et identifier les vagues adaptées pour débuter en SUP Foil, nous vous donnons ci-dessous quelques clés pour trouver votre spot de Foil.

Mais d’abord quel intérêt de pratiquer le SUP Foil ?

Tester quelque chose de nouveau, travailler votre polyvalence, découvrir de nouvelles sensations ou encore s’éclater dans 50cm de vagues, les excuses sont nombreuses pour s’y essayer. Pour Paul-Conrad, notre Team Rider basé en Corse : « Une fois l’appréhension de chuter sur l’ailette passée, les sensations incroyables de vitesse prennent vite le relai. Sur ce support, la clé de la réussite est d’accepter cette vitesse et de regarder au loin. Ainsi nous pouvons profiter du silence et du potentiel du SUP Foil. Les lois de la physique repoussent les limites de notre évolution sur le spot. Remonter au peak, voir au-delà, demande un réel investissement physique, les jambes chauffent, le cœur bat la chamade. C’est quand même plus qu’une séance de gym en salle ! L’évolution du S-Foil permet réellement de partir sur le plat et le clapot en SUP Foil. Là encore on évolue différemment sur le plan d’eau. La pratique du Downwind est vraiment grisante, la descente au vent n’est que plus rapide en Foil. Quelle sensation de voler sur des dizaines de kilomètres avec pour unique bruit le souffle du vent ! Avec le recul, je passe plus de temps sur mes Foils que n’importe quel autre support. Il n’y a plus de mauvaise session où c’est mou, petit, on-shore ; d’ailleurs on recherche même les sessions on-shore quand on a un SUP Foil dans son quiver. »

Quel type de vagues selon son gabarit / son niveau ?

Le type de vague idéal pour débuter en SUP Foil peut varier selon votre gabarit. Lorsque vous débutez vous avez besoin de petites vagues lentes, longues et peu puissantes avec une zone de déferlement bien identifiée et peu de monde autour. Nous conseillons aux gabarits de moins de 70 kgs de se tourner vers des vagues de 30 à 60cm maximum pour débuter. Tandis qu’un gabarit de plus de 80 kgs aura besoin de vagues allant de 50cm à 80cm pour débuter en SUP Foil facilement et sans danger.

Et après ? Une fois que vous maîtrisez le SUP Foil (envol, trajectoires, pumping) vous gagnerez en légèreté dans vos appuis et chercherez donc le même type de vagues car vos appuis vous permettront de tirer plus de portance de chaque vague. Évidemment vous pourrez vous lancer sur des vagues plus puissantes, plus grandes, avec un déferlement plus rapide. L’objectif reste néanmoins de toujours trouver des vagues longues qui se reforment avec des zones de déferlement précises pour enchaîner les courbes et connexions pendant un vol.

Quelles caractéristiques du spot de SUP Foil ?

Le fond : selon la taille de votre Foil il faudra au moins entre 1 mètre (mât de 65cm) et 1,20 mètre de fond (mât de 80cm) pour être confortable en SUP Foil à l’endroit où vous prenez la vague. Tant qu’il y a cette profondeur, le fond peut être rocheux ou sablonneux sans poser de problème tant que le foil ne risque pas de toucher. Un fond rocheux est risqué pour votre matériel s’il n’y a pas assez de fond ou que le niveau d’eau varie fortement entre les vagues mais il a l’avantage de faire déferler facilement les vagues de manière prévisible et régulière sur une zone facile à identifier. Pour les fonds sablonneux, l’idéal est de partir en bordure de banc de sable pour vous survoler les ondes dans la baïne une fois en vol.

Courant et vent : il faut faire très attention au courant sur votre spot de SUP Foil. Celui-ci peut être provoqué par la marée, par des effets de côtes ou encore par le vent et les vagues. Informez-vous bien sur le courant avant d’essayer un nouveau spot. Le SUP Foil nécessite d’être bien placé pour s’envoler facilement, il est alors risqué de débuter dans des conditions de fort courant. Pour débuter en SUP Foil vous voulez vous concentrer sur votre envol et non vous replacer sans cesse à cause du courant. Le vent quant à lui rend les choses plus difficiles pour débuter, l’envol sera plus difficile si le vent est de terre (offshore), et rendra la prise de vague difficile et risqué s’il est de mer (onshore) car il fait doubler les vagues.

Notre ambassadeur foil Martin Letourneur nous donne ses conseils : « En observant bien un plan d’eau on remarque un grand nombre d’éléments qui nous indique si le spot est praticable ou non en SUP Foil, notamment vis-à-vis de la profondeur. Pour cela, il faut prêter attention à la manière dont l’eau bouge autour de la zone d’impact, mais aussi la proximité ou non du bord et surtout à la forme et la taille des vagues. Par exemple : cette vague ci-dessous montre peu de remous autour de la zone de déferlement et cette zone semble bien identifiée, il n’y a en principe aucun problème pour décoller en bordure de la zone d’impact.

Assurer sa mise à l’eau

Le SUP Foil implique de porter sa planche équipée du Foil ainsi que sa pagaie. Il existe différentes manières pratiques ou créatives pour porter votre matériel. Pour se mettre à l’eau, l’idéal est de poser la planche à l’envers dans l’eau (foil vers le haut) et de marcher jusqu’à avoir de l’eau au niveau des côtes (environ 1m20 d’eau). Si le fond est rocheux ou qu’il risque d’y avoir des algues glissantes ou des oursins, je rame sur ma planche avec le Foil vers le haut jusqu’à ce que j’atteigne une distance suffisante pour basculer le Foil. Il faut toujours bien regarder le fond quand on rame, on peut croire qu’il y en a suffisamment et tout à coup avec la marée ou le courant on arrive sur une dalle rocheuse ou un banc de sable. Il est important de toujours rester en bordure de ces zones qui risquent d’abimer votre matériel et vous placer dans la zone d’impact des vagues.

Les règles à respecter pour plus de sécurité

Lorsqu’on débute, pas le choix il faut un leash, un casque, des chaussons et une impact-veste qui vous seront bien utiles en cas de mauvaise chute. La consigne la plus important est de ne pas pratiquer pas au milieu des autres usagers du plan d’eau (surfeurs, baigneurs, bateaux), vos débuts sont dangereux pour vous et pour eux. Vous avez désormais toutes les cartes en mains pour identifier une « vague à foil » près de chez vous et loin des foules. Le meilleur moyen de progresser est aussi d’avoir un pratiquant confirmé qui vous accompagne au début pour vous conseiller. Enfin, il faut avoir du matériel adapté à votre niveau et votre gabarit.

Quelle taille de FOIL selon votre niveau / gabarit ?

L’hydrofoil utilisé pour le SUP Foil est composé d’un mât, d’un fuselage, d’un stabilisateur (aile arrière) et d’une aile avant, c’est cette dernière qui assure la portance générale du foil.

De manière très résumée : plus la surface de l’aile avant est grande et plus sa portance est forte (décollage et stabilisation facile) mais plus sa vitesse et sa maniabilité sont réduites. Retrouvez notre article sur le fonctionnement d’un Foil pour plus de précisions.

Les quatre tailles d’aile avant du S-Foil SROKA ont été conçues pour permettre à des pratiquants de différent niveau et différent gabarit de pratiquer le SUP Foil dans les meilleurs conditions pour se faire plaisir et progresser.

  • S-Foil XXL 2000 : niveau débutant à intermédiaire / gabarit de plus de 90 kgs
  • S-Foil XL 1750 : niveau débutant à confirmé / gabarit de 75 kgs à 90 kgs
  • S-Foil L 1500 : niveau débutant à expert / gabarit de 65 kgs à 75 kgs
  • S-Foil M 1250 : niveau confirmé à expert / gabarit de moins de 70 kgs

Quelle taille de planche selon votre niveau / gabarit ?

La pratique du SUP Foil requiert d’avoir une planche suffisamment stable selon votre gabarit et votre niveau. La longueur de la planche permet de partir plus facilement sur les vagues (plus d’inertie) pour décoller rapidement mais elle diminue la maniabilité et la portance du Foil. La largeur et l’épaisseur permettent de gagner en stabilité pour favoriser le décollage mais réduisent la portance du Foil. Enfin, le poids de la planche influe sur la portance du Foil.

SROKA a développé le SUP Foil SKY RIDER 7’8×30 pour permettre aux pratiquants de débuter le SUP Foil avec stabilité ET d’utiliser la même planche pour pratiquer jusqu’à 6 disciplines : SUP Foil, Wing Foil, Paddle Surf, Windfoil, Windsurf et Wake Foil.

 

Les SKY RIDER 2020 dédiées au WING Foil /SUP Foil  6’3 x 29″ (120 L) et 5’5 x 27″5 (90 L) sont parfaites pour performer et atteindre le plus haut niveau en SUP Foil pour les pratiquants confirmés ou pour les plus petits gabarits. La carène de ces planches a été travaillée avec des bevels sur les rails et un tail coupé qui limite le contact avec la surface une fois en vol et optimise la vitesse. Les cut-out diminuent la trainée lors des touchettes et du démarrage. Enfin, le double concave permet également de gagner en stabilité pour un démarrage facile.

 

CLIQUE SUR LES LOGOS POUR NOUS RETROUVER SUR LES RÉSEAUX :

Youtube logo and youtube linkLogo Facebook - Sroka FamilyInstagram Logo - Sroka Family