Le wing foil est un formidable mixte entre le surf et la voile, qui permet d’accéder à des sensations inoubliables quelque soit son niveau. Cependant quelques bonnes bases sont nécessaires pour réaliser de belles sessions et envisager ses premiers vols. Voici tous les éléments pour apprendre le wing foil dans de bonnes conditions.

Peut-on apprendre le wing foil seul ?

 
Le Wingfoil est un sport nautique accessible à tous, que vous ayez déjà pratiqué un sport glisse ou non. Il consiste à naviguer sur l’eau grâce à une planche, un foil et une wing. Bien que ce nouveau sport de glisse soit facile d’accès, il est déconseillé de se lancer dans son apprentissage tout seul. Lorsque nous commençons un nouveau sport, il est tout à fait normal que nous n’y connaissons pas grand-chose. C’est pour cela qu’être encadré par des professionnels lors de vos premiers pas est nettement préférable. En effet, vous devez comprendre plusieurs paramètres pour éviter tout risque de blessure ou de danger. Il est indispensable de bien saisir le fonctionnement de votre foil dans l’eau, ainsi que les règles de navigation. Vous devez également maitriser les caractéristiques de votre plan d’eau et des conditions de navigation. Quelles sont les conditions météorologiques idéales pour débuter en WingFoil ? Quelle tenue est la plus adaptée pour ce sport ? Dans quel matériel dois-je investir ? Pour répondre à toutes ses questions, rien de mieux que l’avis d’experts du secteur. Le plus adapté si vous souhaitez progresser rapidement et efficacement : vous inscrire à des cours. Le WingFoiling est en pleine expansion, et de nombreux clubs ou écoles se développent autour de cette pratique, au sein des Fédérations Françaises de Voile ou indépendamment. Vous n’aurez aucun mal à trouver un club près de chez vous. Durant ces séances, vous êtes encadrés par des moniteurs qui connaissent parfaitement les spécificités de ce sport. Les cours sont aussi l’occasion pour vous de découvrir les meilleurs spots pour s’envoler au-dessus de l’eau et obtenir de précieux conseils sur les équipements à vous procurer.

 

Quels sont les cours possibles pour apprendre le wing foil ?

 
Pour trouver un spot où prendre des cours de Wingsurf, pas besoin de vivre sur la côte ! Les lacs et plans d’eau sont de super spots pour débuter et progresser. Contrairement à ce que l’on peut imaginer, les cours de Wingfoil sont assez répandus en Ile de France. Rendez-vous dans une des nombreuses écoles de sports nautiques qui proposent des cours pour s’initier à cette nouvelle pratique. Un peu partout en France, ces écoles proposent aussi des stages d’initiation durant l’été et les vacances scolaires pour les enfants. Dans ces centres nautiques, vous aurez le choix entre des cours particuliers et des cours collectifs délivrés par des professionnels du secteur. Libre à vous de choisir ce qui vous correspond le mieux pour un apprentissage réussi ! En plus de proposer des cours encadrés et sécurisés, les écoles prêtent le matériel adapté dont vous avez besoin pour vos sessions de wing foil (planche, wing, hydrofoil, casque…). Un élément à ne pas négliger car s’équiper en entier peut avoir un certain coût.

En combien de temps peut-on apprendre le wing foil ?

L’apprentissage du wing foil peut prendre plus ou moins du temps selon chaque profil. Les personnes qui ont déjà pratiqué des sports de glisse comme le surf, le kitesurf ou la planche à voile par exemple, auront tendance à progresser plus rapidement. Rassurez-vous, même si vous n’avez aucun passif dans les sports nautiques, le WingFoil reste accessible. Les premières séances permettent de se familiariser avec la wing et l’hydrofoil. Vous pourrez notamment apprendre à manier votre aile et à trouver le bon positionnement sur la planche.

Une fois que vous avez adopté les bons appuis, il est temps de prendre de la vitesse et d’appréhender le décollage du foil. Il est nécessaire de bien positionner la wing au dessus de votre tête, tout en l’orientant dans un axe face au vent. Tel un avion, le foil va prendre une vitesse horizontale et glisser. Ce qui va générer de la portance et venir soulever votre foil. Pomper légèrement sur votre planche et votre voile pour prendre de la vitesse et actionner la portance du foil. L’objectif, c’est de réussir à voler au-dessus de l’eau pour faire le plein de sensations fortes. La durée du vol évoluera avec le temps et votre capacité à gérer la répartition du poids sur la planche, et l’orientation de votre voile.

Pour vous donner un ordre d’idées, les premiers vols arrivent en général au bout de 6 à 8 séances de 2h pour une personne sans expérience auparavant mais avec une bonne condition physique. En wing foil, le temps d’apprentissage dépend du matériel utilisé, de la condition physique de chacun, de son gabarit… Et en toute logique, plus vous passerez de temps à l’eau et plus vous pourrez progresser.

Surtout, gardez en tête de ne pas être trop impatient, prenez votre temps sinon vous risqueriez de vous blesser ou d’abimer votre matériel. Vous n’arrivez pas au niveau souhaité aussi vite que vous le pensiez ? Persévérez et ne vous inquiétez pas, vous parviendrez forcément à ressentir des sensations agréables et ce, peu importe votre niveau.

Quelles sont les techniques pour passer un niveau en wing foil ?

Une fois que vous êtes à l’aise sur votre planche, que vous arrivez à manier tous les équipements simultanément et que vous arrivez à voler loin du rivage puis revenir sur le bord, une multitude de techniques s’offrent à vous comme :

  • LE JIBE. Ce mouvement consiste à faire demi-tour en plein vol et permet de ressentir des sensations d’accélération fortes. Pour y parvenir, appuyez-vous sur vos pieds en positionnant votre wing assez haut, puis une fois sous le vent lâcher l’aile pour la reprendre de l’autre côté. C’est un mouvement presque similaire à celui en windsurf et assez technique. Une fois maitrisé, vous pourrez commencer à vous amuser sur la houle et surfer vos premières vagues. Pour en savoir plus sur le jibe et ses différentes techniques, nous vous invitons à lire notre tutoriel complet et illustré. 
  • LE PUMPING. Cette technique consiste à pumper à l’aide de ses jambes sur le foil pour produire une énergie de déplacement mécanique et de créer de la vitesse. Un bon pumping associé avec une bonne vitesse permet de se déplacer en fournissant beaucoup moins d’énergie. Pomper avec un foil nécessite de la technique, de la coordination et surtout de l’apprentissage mais reste accessible avec de l’entrainement. Retrouvez notre tutoriel détaillé étapes par étapes pour pomper en foil sur cet article.
  • LE JUMP. Sur un plan d’eau avec du clapot, prenez un maximum de vitesse avec votre voile et votre foil. Lorsque vous repérez une section pour effectuer votre jump, fléchissez les jambes puis tendez les pour générer une impulsion, la wing bien au-dessus de la tête. Cliquez sur ce lien pour apprendre à vos premiers sauts en Wing Foil.

Il existe encore de nombreuses autres techniques et figures (backflip, 360, downwind…) à réaliser en Wingfoil que vous pourrez réaliser au fur et à mesure de votre progression.

L’avantage de cette discipline c’est qu’il n’y a pas besoin d’avoir trop de vent pour réussir à obtenir des sensations agréables. Par conséquent, chaque jour avec du vent est une occasion pour aller à l’eau et progresser un peu plus encore. Le wing foil exige un peu d’endurance et de volonté mais les résultats sont réellement fantastiques. Après quelques heures de cours intensifs, préparez-vous à littéralement voler au-dessus de l’eau ! Inoubliable. 

Nos packs SROKA pour apprendre le wing foil