À l’origine, le foil était principalement utilisé pour voler au-dessus de l’eau en surf-tracté. Sa démocratisation a fait naître de nombreuses variantes de sports nautiques, dont le Wake Foil. Déclinée du Wakeboard, cette nouvelle pratique consiste à naviguer avec un foil sur le sillage et les vagues créées par un bateau. Le fonctionnement est simple : tracté par un bateau, le rider va prendre de la vitesse. Cette vitesse va générer une force de portance qui va permettre au foil de décoller et faire voler le pratiquant. Bien comprendre le fonctionnement d’un foil est une étape immanquable pour un apprentissage réussi. Retrouvez toutes nos informations dans cet article dédié. A présent, il ne vous reste plus qu’à apprendre comment débuter le Wake Foil.

 

Pourquoi débuter le WakeFoil ?

 

Comme toutes les disciplines du foil, le WakeFoiling demande un minimum d’apprentissage, mais reste très accessible à tous, et à tous les niveaux. La progression est rapide : une session de 20 minutes de foil tracté sera l’équivalent d’au moins 2 sessions dans les vagues. C’est donc un sport très encourageant, les sensations et les acquis arrivent très vite. Vous aurez également le temps d’observer et de comprendre les comportements de votre foil sous vos pieds. De plus, ce sport vous permettra de profiter des sensations du foil, du Wakesurf ainsi que du surf. Si vous débutez en foil, commencez par le Wake Foil, tracté derrière un bateau avec un palonnier (n’essayez pas de jouer dans la vague du sillage dans un premier temps). Vous apprendrez beaucoup plus facilement ensuite les autres pratiques telles que le SurfFoil, SUPFoil ou le Wing Foil.

 

 

Comment débuter le Wake Foil ?

 

 

ETAPE 1 : LA POSITION DE DEPART

Le départ se fait dans l’eau, à l’arrière du bateau. Placez-vous du côté de votre stance préférentielle. Ecartez-vous du sillage du bateau pour ne pas perturber l’hydrodynamique du foil, notamment avec le remous du moteur. Tenez vous en position accroupie, avec les jambes pliées et le dos bien droit. Le nez de la planche doit au moment du départ être pointé vers le ciel afin de sortir la planche de l’eau. Vous devez mettre de la pression sur la jambe arrière tout en contrôlant la direction de votre planche grâce à la jambe avant. La planche, coulée dans l’eau, est perpendiculaire à l’axe du bateau et à la corde. Palonnier dans les mains, regard vers le bateau, vous êtes prêt à partir.

ETAPE 2 : SE METTRE DEBOUT

Lorsque le bateau va démarrer, tenez énergiquement le palonnier dans vos mains (bras tendus), mais ne tirez pas sur les bras. Laissez vous tirer par la traction. Basculez votre poids sur la jambe arrière. Votre pied arrière est contre le kick, à l’arrière de la planche, sur le pads. Pour les novices, cette étape pourra demander plusieurs essais, pour appréhender la traction et la vitesse (nul besoin d’avoir une grande vitesse de déplacement).

Simultanément, orientez votre regard au-dessus de votre épaule avant et redressez-vous en gardant votre dos droit. Vos genoux doivent être semi-fléchis et vos chevilles souples. Vous allez progressivement sortir la planche de l’eau.

 

ETAPE 3 : LE DECOLLAGE

Avant de faire décoller votre foil, votre position doit être la suivante : debout, toujours les genoux semi-fléchis et les chevilles souples, votre buste est légèrement ouvert vers l’extérieur et vos bras seront tendus.

La planche doit être maintenue à plat. Pour cela vous devez garder votre poids du corps au-dessus de la board, en avançant légèrement le bassin. Une fois que vous avez trouvé votre équilibre et de la stabilité, déplacez votre poids et votre bassin sur votre jambe arrière pour faire décoller le foil. Votre pied arrière est placé au-dessus du mât, et votre pied avant à la même distance que vos épaules.

 

ETAPE 4 : APPRENDRE A FAIRE TOURNER LE FOIL

Tout en maintenant le palonnier dans la main, commencez à effectuer des petits virages, en vous appuyant sur la pointe de pied ou le talon. La technique est similaire à celle du snowboard ou du skateboard. Appuyez sur les pointes de pied, la planche va tourner d’un côté. Appuyez sur les talons, la planche tourne à l’inverse. Ne penchez pas votre buste en avant, il doit rester le plus droit au-dessus des appuis. Comprenez que c’est tout le corps qui se penche et non seulement le buste. Avec de la technique et du temps de pratique, vous allez pouvoir accélérer vos virages en dissociant le pied avant et arrière.

ETAPE 5 : LE PUMPING

Toujours tenu au palonnier, vous pouvez commencer à réaliser des mouvements de pumping. Tout en gardant votre planche relativement plate, le foil à mi-hauteur, appuyez sur le pied avant pour descendre, puis sur votre pied arrière pour monter. Peu à peu vous allez sentir un mou dans la corde. Allez vous positionner un peu plus dans le creux de la vague et progressivement, lâchez le palonnier.

Vous pouvez alors vous amuser à faire de grands virages, ou des virages plus serrés, en vous éloignant, puis revenir sur les vagues en pompant et passer de la première vague à la deuxième, et ainsi de suite.

Aidez-vous de vos bras en les balançant pour vous donner de l’élan. Le mouvement doit être à la fois vers l’avant, pour vous propulser, et vers le haut pour vous alléger. Le mouvement ne doit surtout pas être de haut en bas, au risque de faire couler le foil. Vous devez maintenir le foil haut, car plus vous serez haut sur le mât, et plus le mât génèrera moins de trainée.  En effet, plus le foil est proche de la surface et plus votre glisse et votre pumping seront efficaces.

Si besoin, vous trouverez toutes nos explications détaillées pour le pumping dans cet article. Libre à vous ensuite de revenir sur les vagues du bateau, de carver, puis sortir à nouveau du sillage pour pumper.

wake foil sur le lac d'Annecy

LES TROIS MEILLEURS QUIVERS POUR FAIRE DU WAKE FOIL

 

Pour déterminer le foil adapté à votre pratique du Wake Foil, plusieurs critères sont à prendre en compte. D’abord, le fuselage. Celui-ci doit être court (62 cm) à ultra-court (56 cm), pour avoir à la fois de la maniabilité et de la stabilité, tout en disposant d’une capacité de fréquence au pumping soutenue. Plus le fuselage sera court et plus il sera maniable pour faire des virages serrés.

Les débutants en recherche de portance et de stabilité s’équiperont, selon leur gabarit, d’une ailette Mid Aspect typée 1750 (XL) ou 2000 (XXL). Un niveau intermédiaire (à expert) se dirigera vers une aillette High Aspect avec de la portance telle que la 1190 Lift. Son profil permet un pumping efficace et une glisse à la fois douce et puissante. Enfin, la HA 1190 Speed procurera d’excellentes sensations de vitesse, de glisse et de contrôle absolu pour les pratiquants les plus expérimentés.

 

 

front wing fuselage and foil for wakefoil

 

Venez nous rejoindre sur les réseaux sociaux !