Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Quels sont les muscles qui travaillent en paddle ?

Saviez-vous que le stand up paddle est un excellent moyen de renforcer votre corps ? Non seulement cette activité vous permet de vous évader sur l’eau, mais elle sollicite également de nombreux muscles de votre corps. Pour maximiser les résultats de votre session paddle et sculpter votre silhouette, il est essentiel de savoir quels sont les groupes musculaires impliqués. À travers cet article, nous vous guidons vers les muscles sollicités pendant la pratique du paddle, ainsi que les bienfaits pour votre corps.

Muscles du haut du corps

Le paddle est une excellente activité physique pour travailler en profondeur les muscles de la partie haute du corps, en les tonifiant et en les renforçant, sans risque de blessure. 

  • Le dos est certainement la partie la plus sollicitée en paddle. En effet, les mouvements de pagaie pour avancer nécessitent une action de traction qui sollicite les muscles du grand dorsal, du trapèze et des rhomboïdes. 
 
  • En paddle, l’équilibre est assuré par la contraction et le relâchement des muscles de la ceinture abdominale. Ces muscles permettent à votre corps de trouver son point d’équilibre sur la planche. En outre, lorsque vous pagayez, le haut de votre corps a besoin de se rigidifier, et c’est à ce moment que vos muscles abdominaux entrent en jeu, en se contractant.
Quels muscles travaillent quand on fait du paddle
  • Les épaules sont également très sollicitées pendant la pratique du paddle et font le lien entre vos muscles abdominaux et dorsaux. Les mouvements de pagayage transmettent l’effort de vos abdominaux à vos dorsaux et impliquent les muscles du deltoïde et du grand pectoral, qui travaillent en synergie pour permettre la rotation de l’épaule et la poussée de la pagaie. Vous remarquerez rapidement que la pagaie a tendance à sortir de l’eau lorsque vous la ramenez vers vous. Dans ce cas, vos épaules doivent exercer une légère pression sur le manche pour maintenir la pâle de la pagaie immergée. 
 
  • Enfin, les muscles des bras, notamment du biceps et du triceps, sont aussi impliqués dans le mouvement de rame, tandis que les avant-bras sont sollicités pour maintenir une bonne prise sur la pagaie. 

Muscles du bas du corps

Le paddle sollicite non seulement les muscles du haut du corps, mais également ceux du bas du corps, en raison de l’instabilité de la planche. En effet, pour maintenir l’équilibre sur la planche, vous devez constamment ajuster votre position sur la planche en utilisant vos muscles des jambes, notamment les ischio-jambiers, et vos fessiers. En fléchissant légèrement les genoux, vous renforcez les muscles des chevilles, des hanches et des cuisses.

Les bénéfices du paddle pour le corps

Le paddle offre une multitude d’avantages pour le corps, notamment en termes de renforcement musculaire. Ce sport nautique sollicite de nombreux groupes musculaires, allant de la tête aux pieds, et permet un renforcement global et efficace de l’ensemble du corps, sans risque de traumatismes musculaires ou articulaires. En travaillant les muscles du dos, des épaules et des bras, vous pourrez améliorer votre stabilité, votre puissance et votre endurance.

En plus du renforcement musculaire, le paddle permet également d’améliorer et de maintenir une posture droite et équilibrée, ce qui peut aider à prévenir les douleurs lombaires.

Enfin, pratiquer régulièrement le paddle peut avoir des effets bénéfiques sur la santé cardiaque et pulmonaire. Cette discipline tant appréciée des sportifs, augmente l’endurance cardio-respiratoire et réduit le risque de maladies cardiovasculaires.

Conseils pour optimiser les muscles sollicités lors de la pratique du paddle

  • Pour optimiser au mieux les muscles sollicités, il est important de bien positionner votre corps sur la planche. Assurez-vous d’avoir les pieds légèrement écartés pour augmenter votre stabilité et fléchissez les genoux pour réduire l’impact sur vos articulations. Gardez également le dos droit et les épaules relâchées pour éviter les tensions musculaires.
  • Comme toute discipline, l’échauffement est indispensable ! Des étirements dynamiques de rotation et de mobilisation articulaire des membres inférieurs et supérieurs vous aideront à préparer votre corps pour les efforts à venir, à améliorer votre flexibilité et à réduire le risque de blessures.
  • Dernier conseil : prenez votre temps. Le paddle est une activité physique exigeante, il est donc important de ne pas se surestimer en allant trop vite, et de laisser à votre corps le temps de s’adapter à l’effort.

Une bonne technique et un effort soutenu sont les clés pour bien pagayer. Selon Frédéric Loubeau, coach sportif, le paddle est une activité plus que complète qui peut être déclinée sous différentes disciplines, notamment les pilates, le cardio-training et le renforcement musculaire. Avec une bonne condition physique et une pratique régulière, vous pourrez améliorer votre endurance, votre silhouette et votre technique, ce qui rendra vos sessions de paddle plus longues et plus amusantes !

 

Si vous avez encore des questions à ce sujet, ou pour toute autre demande, n’hésitez pas à nous contacter !

Article qui pourrait vous intéresser

Lors de la pratique du paddle gonflable, les étapes de manutention et de gestion du matériel sont primordiales afin de conserver un équipement sain et …

Quelles réglementations pour faire du paddle ? Le stand up paddle est une discipline très populaire due à sa praticité, à sa facilité et à …

Gruissan, surnommée la perle de la côte méditerranéenne, se positionne comme une destination de rêve pour les amateurs de wingfoil. La ville, reconnue pour son …

Le paddle, cette activité nautique et aquatique qui allie équilibre, force et communion avec la nature. Se balader en plein milieu de la nature sans …