Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Comment aller plus vite en wingfoil?

Aller vite en wingfoil apporte des sensations incroyables. C’est comme si on volait au-dessus de l’eau. Le foil permet de diminuer la traînée et donc d’augmenter la vitesse à moindre effort.

Pour aller vite, il ne suffit pas de réduire la surface du foil pour accélérer. Il faut apprendre à naviguer vite, il faut régler son foil (au niveau du stabilisateur et position du foil sur la planche), il faut trouver la bonne position et appuyer correctement sur le foil pour aller vite. Acquérir cette compétence nécessite un apprentissage. Elle implique d’apprendre à se dépasser, à explorer nos propre limites, à évoluer aux limites de nos capacités, et à planer haut au-dessus de l’eau et naviguer surtoilé.

Nous allons vous accompagner pour progresser et apprendre à aller vite… Toujours plus vite. Alliant fluidité et sensation de liberté. Le wingfoil ouvre la porte à de nouveaux horizons, fusionnant vol et glisse, et suscite la quête de vitesse.

Nous allons donc aborder ensemble les différents tips afin d’aller toujours plus vite en Wingfoil.

Quelle est la vitesse maximum en Wingfoil ?

Le record de vitesse en Wingfoil est de 37,89 nœuds, soit 70,17 km/h sur une seconde. Tout en étant à un mètre au-dessus de l’eau. Pour atteindre ces vitesses, le rider a utilisé un foil de Kite foil pour les JO avec une surface de l’ailette avant très petite (autour des 500 cm2).

Le choix du spot: une importance crucial pour aller vite.

Tous les spots ne se prêtent pas à aller vite. Il faut donc bien choisir son spot en fonction de ce qu’on veut faire. Naviguer sur un plan d’eau plat si possible sans courant avec un vent régulier est fondamental pour aller vite. Les spots “type” Leucate par vent offshore ou plan d’eau relativement fermé sont à préconiser car le plan d’eau même avec un vent très fort restera plat.

1. Le choix de l’aile

L’aile de Wingfoil est votre moteur, c’est elle qui va générer la propulsion nécessaire afin d’aller plus vite. Il est donc important de choisir une aile adaptée aux conditions ainsi qu’à votre gabarit. En règle générale, une aile qui va vite a un bord d’attaque plus fin avec des matériaux plus rigides comme du dynema ou de l’alulla. De plus, pour aller vite, réduire la taille de la wing  va permettre d’optimiser la vitesse. En effet, même si  il y a 800 fois plus de traînée dans l’eau que dans l’air, un gros bord d’attaque ou une trop grande surface de wing vous ralentiront. Il est difficile d’aller à 30 nœuds avec une 7 m2.

Les ailes plus petites diminuent la traînée et donc offrent une meilleure accélération au rider. Elles sont idéales lors de fortes conditions de vent et offrent une meilleure pénétration dans l’air. La rigidité de l’aile sera de mise dans votre quête de vitesse. Elle offrira un profil stable à haute vitesse et dans les vents forts. Des voiles aux bords d’attaques ultra-fins telles que l’aile de wing V4 SROKA Elite en Dynema vous offrira une pénétration dans l’aire inégalée ainsi qu’une rigidité de profil à toute épreuve.

Enfin une aile à poignée rigide sera plus efficace qu’une aile à poignée souple. Cela apportera rigiditié, controle à haute vitesse et vous permettra d’être le plus rapide sur le spot.

2. Le choix de la planche.

Une planche de wing qui va vite ne doit pas être trop large. Il est recommandé d’opter pour une planche moins large et avec un peu de longueur pour optimiser votre départ au planning avec un petit foil. Une planche moins large, permettra de contre-gîter sans que les rails viennent au contact de l’eau. La construction de la planche est fondamentale pour augmenter la performance. Il est donc préférable d’opter pour une planche en full sandwich carbone pour  maximiser la rigidité et la réactivité. La gamme Superfly ou LW pourra parfaitement convenir à ce programme.

3. le choix du foil

Le foil est l’élément clé pour aller plus vite.  Nous l’avons évoqué plus tôt, il y a 800 fois plus de trainée dans l’eau que dans l’air. Le foil a donc un impact majeur, c’est lui qui est au contact de l’eau. Il y a deux types de foil ; le foil en aluminium pouvant atteindre de vitesse de 25-26 nœuds (46 km/h). Et les foils en carbone qui si ils sont fin, peuvent dépasser les 30 noeuds.

Le foil carbone Elite SROKA ( 14 mm) vous permettra de dépasser les 26 nœuds avec ses 14mm d’épaisseur et une aile de de petite surface. Sa rigidité vous offrira un meilleur contrôle ainsi qu’un meilleur ressenti du foil sous vos pieds.  Si vous souhaitez augmenter votre vitesse, nous vous conseillons de passer à une ailette de 670 S HA ou 810 S HA.

Il ne suffit pas d’avoir le bon matériel. Il faut régler son matériel. Pour allez vite, il faut être stable. Si vous êtes déséquilibré dans l’axe longitudinal, vous ne pourrez jamais allez vite. Pour ce faire, nous vous préconisons d’utiliser des cales de réglages pour le stabilisateur. 

champion kitesurf bruno sroka

Tips de Bruno SROKA

  • Personnellement pour aller vite, je remets un peu de stabilisateur, c’est à dire, j’augmente l’angle du stabilisateur à l’aide d’une cale d’angle positive (sur-élévation sur l’arrière de la cale. Pour mes 80 kg, j’utilise une cale de + 0,75° (0,25° + 0,50°)
  • Je recule le foil à fond dans les rails US
  • Et j’avance les straps à fond devant.
  • Mon quiver pour aller vite: 670 S HA, Mât carbone Elite, Stabilisateur 180. Superfly 5’2.

4. Positionnement sur la planche

Il est crucial d’adopter une stance large pour garantir une totale maîtrise de sa planche à grande vitesse. Vous avez également la possibilité d’utiliser des footstraps. Ils vous permettront un meilleur contrôle de votre planche et ainsi augmenter votre vitesse.

5. Pression des pieds sur la planche.

La pression des pieds joue un rôle majeur dans la prise de vitesse. En effet, il est important d’avoir la pression majoritairement sur la jambe avant. Elle permet un meilleur équilibrage de la planche ainsi qu’un meilleur contrôle en réduisant le risque de décrochage ce qui entraînerait une perte de vitesse. Incliner son poids vers l’avant favorise aussi une glisse plus fluide et permet le maintient du foil à une hauteur de vol idéale pour une meilleure vitesse et une réduction de la traînée.

6. Position du corps

En inclinant légèrement votre corps vers l’avant, tout en gardant les épaules basses et le dos droit, vous favorisez la pénétration dans l’air et donc une glisse plus fluide. Gardez les bras légèrement fléchis afin de mieux réagir lors des variations de force du vent. Cela permet aussi de favoriser votre plaisir et votre temps de navigation en réduisant la fatigue musculaire.

7. La contre-gite

La contre gîte est une technique de navigation qui consiste à mettre son poids vers le vent lors de la navigation ce qui a pour effet d’incliner la planche et le foil est fait ainsi accélérer le foil. Pour cela, il faut naviguer la voile basse et basculer son poids vers le vents (donc plus sur les talons) sans pour autant lofer (remonter au vent) ou abattre (descendre sous le vent). Ce qui va avoir pour effet avec l’inclinaison du foil d’augmenter la pression sur la jambe avant et ainsi augmenter la vitesse.

8. Positionnement de la wing

Il est important de naviguer la voile basse sans pour autant venir toucher l’eau tout en poussant la voile vers l’avant pour optimiser l’efficacité de la propulsion de la voile. Gardez la voile stable cela vous permettra de favoriser l’accélération constante et la vitesse sur l’eau.

9. Gestion du poids et de l’équilibre

Pour naviguer vite il est important d’avoir un vol stable avec la voile basse tout en ayant le poids plutôt sur l’avant. Afin d’avoir un meilleur contrôle du vol en navigation. Il faut aussi toujours analyser le plan d’eau afin de prévoir les hausses et les chutes de vents ainsi que l’état du plan d’eau. Il ne faut pas se faire surprendre par la vitesse. Pour cela il est important d’apprendre à naviguer vite en y allant étape par étape.

En résumé, il est important de se rappeler que pour aller vite qu’aller vite en Wingfoil ne s’apprend pas du jour au lendemain.

Il faut commencer par s’habituer à naviguer vite et avec des petites ailes avant. Le choix du matériel est primordial pour pousser votre vitesse au niveau supérieur. Optez pour une planche peu large avec de la longueur afin d’optimiser le départ au planning, une wing au bord d’attaque fin avec un profil rigide afin d’avoir une meilleure pénétration au vent et un foil tel que le carbone Elite SROKA 14mm avec une aile avant tel la SROKA 670 S HA ou la SROKA 820 S HA.

Allez vite, ne se décrète pas. Il faut apprendre à repousser ces limites. L’expérience et l’entraînement seront fondamentales pour battre vos records. Enfin, il est plus facile d’essayer de repousser ses limites à plusieurs que tout seul dans son coin. Donc motivez-vous entre vous, et essayez d’être meilleur que votre collègue.

Article qui pourrait vous intéresser

La souplesse est l’un des points qui différencie le wing foil des pratiques telles que la planche à voile. Là où en windsurf, nous étions …

Imaginez glisser au-dessus des vagues, presque comme si vous voliez au-dessus de l’océan ! Issu du downwind qui se pratique en SUP depuis une dizaine …

Le paddle est une activité qui a fortement gagné en popularité au cours des dernières années. Étant facile d’accès, tout le monde peut s’éclater à …

Lors d’une inondation avec une forte grue, il est impossible d’utiliser sa voiture pour se ravitailler ou aller voir ces voisins si besoin. Idéalement il …