Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les 10 erreurs quand on débute en Wing Foil 

Débuter en Wing Foil est accessible à tous mais demande un minimum de pratique et d’apprentissage pour évoluer efficacement. Si vous ne connaissez pas encore la pratique, le Wing Foil consiste à naviguer sur l’eau, debout sur une planche et un foil, avec une aile tenue à deux mains (la « wing »). Le WingFoil vous permettra de vous déplacer avec liberté grâce à l’énergie du vent et de la houle.

Débuter ce sport permet de ressentir de nouvelles sensations sur tout type de plan d’eau avec un matériel simple et facile à mettre en place. Pour ne pas perdre de temps dans votre progression, SROKA Company vous informe des 10 erreurs à ne pas réaliser quand on débute en Wing-Foil. Si vous souhaitez vous initiez au Wing Foil, retrouvez également tous nos conseils dans notre article “Comment débuter en Wing Foil ?”.

 

Les 10 erreurs à ne pas faire quand on débute en Wing Foil

Erreur n°1 : Un équipement non-adapté

Débuter le Wing Foiling avec un vieil équipement ou un foil qui vous servait pour une autre pratique, ne vous permettra pas de progresser avec facilité. Les équipements évoluent très vite, et les entreprises innovent chaque année pour proposer des produits de plus en plus confortables et performants.

Pour débuter, une grande surface d’ailette avant vous apportera de la stabilité et de la portance. Votre foil sera un peu plus lent mais l’avantage est que vous pourrez voler dans des conditions légères de vent. Les débutants privilégieront les modèles Medium Aspect ou Low Aspect avec un départ rapide dans le vent léger. Cependant, si vous recherchez une ailette facile d’utilisation, tout en ayant de bonnes performances, nous vous conseillons le Medium Aspect. Ce modèle évolutif pourra vous suivre tout au long de votre progression, sans vous contraindre à changer d’équipement. Notre ailette de foil avant 1750 (XL) SROKA est pour nous l’arme idéale pour débuter en Wing Foil et vous faire décoller immédiatement.

La taille du mât est tout aussi importante. En effet, il sera plus facile de trouver l’équilibre avec un mât relativement court (60 à 70cm), tandis que les pratiquants plus expérimentés en WindFoil ou SurfFoil pourront se tourner vers un mât plus long (70 à 80cm). Cependant, un mât trop court sera très vite limitant, donc nous vous conseillons de partir sur un mât de 80 cm.

Si vous avez encore des questions à ce sujet, ou pour toute autre demande, n’hésitez pas à nous contacter !

Article qui pourrait vous intéresser

Depuis maintenant plus de 10 ans, le stand up paddle gonflable ne cesse de se développer et de se répandre sur les plages françaises. Au-delà de …

Le paddle, nul besoin de le présenter, c’est un sport nautique qui permet de se déplacer avec une planche et une pagaie sur l’eau. Il …

Dans cet article, nous allons explorer les critères essentiels à prendre en compte lors de la sélection d’un paddle de qualité. Que vous soyez un …

Choisir la bonne taille de son paddle gonflable vous permettra d’optimiser vos sessions en fonction de vos envies, de vos besoins et de votre niveau. …