Comment choisir son Pack Wing Foil

Comment choisir son Pack Wing Foil : nos conseils et explications

Ça y est, le Wing Foil est partout et tout le monde en parle.  Après avoir lu notre article sur le thème « Comment débuter en Wing Foil« , vous vous rendez compte que c’est la manière la plus facile d’apprendre le Foil, et surtout l’une des manières les plus fun pour s’éclater sur l’eau comparée à d’autres sports nautiques. Vous vous retrouvez alors devant l’abondance de matériel et de packs dédiés au Wing Foil à des prix très différents. Vous rêvez de voler sur l’eau et de surfer la houle sans se retrouver à vous battre pour des vagues surpeuplées ? Vous devez donc investir dans votre pack, c’est le moment. Encore faut-il savoir comment choisir son Pack Wing Foil. C’est pour répondre aux questions récurrentes de nos clients, mais aussi des pratiquants qui voient évoluer nos ambassadeurs sur les spots que nous proposons cet article.

Chez Sroka Company, nous sommes avant tout des passionnés. Notre but est de partager avec vous cette passion, grâce à du matériel que nous avons plaisir à développer, construire et à utiliser nous même et dont nous sommes fiers, sans qu’il soit hors de prix. Donc chez nous, pas d’innovations marketing, pas de fausses promesses et pas de volonté de vous « convertir » comme on peut voir d’autres marques moins bien intentionnées le faire. Dans cet article, on se contentera de vous donner des pistes de réflexion basées sur des éléments techniques concrets et notre expérience. Nous allons illustrer le tout avec nos équipements, pour vous aider à choisir le type de matériel (wing, planche et foil) qui vous convient. Enfin, nous présenterons notre gamme Wing Foil, et expliquerons nos choix de développement. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment on dessine une aile de Wing ?

 

Pour faire simple, il y a deux types de formes de wing, celles qui sont trapues et celles avec plus d’envergure. Si vous aimez virevolter librement, on vous conseille une wing trapue qui aura l’avantage d’être compacte et maniable. Si vous êtes à la recherche du frisson de la vitesse de pointe grisante et sous contrôle, tout en ayant une très bonne stabilité dans le surf, optez plutôt pour une wing plus allongée.

 

Une wing Sroka en cours de conception

Wishbone ou latte centrale gonflable ?

La construction d’une wing avec wishbone est très rare. Tellement rare, en fait, qu’une seule marque la propose. Certes, on peut y placer librement ses mains, mais c’est non pliable, encombrant et plus lourd. Votre confort de transport va en pâtir, en particulier si vous partez en voyage. C’est aussi plus dangereux en cas de chute si vous heurtez de plein fouet le wishbone ou si vous tapez votre pont de planche avec.

Si vous vous êtes mis au wing foil en partie pour vous débarrasser de l’ancien monde de matériel lourd et compliqué à gréer, que vous chercher une aile capable de se faire oublier en navigation comme dans un coffre, alors la latte centrale gonflable est la bonne option. Avant de faire votre choix, il faut bien vous imaginer que vous allez naviguer avec les bras au-dessus de la tête pendant toute la session. Après deux heures, nous sommes absolument convaincus vous apprécierez fortement d’avoir un kilo en moins à porter, de la légèreté et de la simplicité d’utilisation.

De plus, vous ne pouvez pas imaginer de mise en place plus simple. Un coup de pompe et le tour est joué. En moins de deux minutes, votre wing est gonflée et il ne reste plus que la mise à l’eau entre vous et le plaisir de vol. Et une fois la session terminée, ou si vous êtes pris d’une soudaine envie de voyage, le transport est d’autant plus facile. Il suffit d’un sac pour faire rentrer la wing dans n’importe quel bagage ou coffre de voiture.

À vous de choisir la meilleure option, celle qui correspond à votre style de navigation et vos envies, mais nous pensons sincèrement que le choix du gonflable est celui qui correspond le plus à l’esprit du Wing Foil, avec sa simplicité, la liberté qu’il permet et son aspect user friendly jamais vu auparavant dans les sports nautiques.

Quel nombre de poignées ?

Certaines marques continuent de recouvrir la latte centrale de poignées. D’autres font le choix de la sobriété, avec une poignée avant, et une poignée arrière. Il y a autant d’options que de wing sur le marché. Alors, la bonne question à se poser pour trancher est : de quoi ai-je vraiment besoin ? Si vous voulez voler gracieusement dans le vent léger, vous éclater des heures dans de grosses conditions sans vous faire malmener physiquement ou avoir une totale liberté en surf, il va vous falloir une wing légère. Plus l’aile est légère, moins elle a besoin de votre aide pour s’autoporter, et plus vous êtes libre de vos mouvements.

L’expérience nous a aussi fait remarquer que nous placions toujours nos mains aux mêmes endroits, quel que soit le nombre de poignées. Alors, pourquoi s’encombrer avec du poids, des points de fragilité et des poignées inutiles qui prêtent à confusion ?

Pour toutes ces raisons, nous faisons le choix de n’avoir que ce qui est réellement nécessaire sur la wing : trois poignées confortables, larges et maintenant parfaitement la wing. Une pour la main avant, une pour la main arrière et une pour surfer située sur le bord d’attaque. Une partie de ce poids gagné, nous le réinvestissons dans des renforts soigneusement placés, pour qu’il soit réellement utile et pas seulement un argument de vente.

 

Pourquoi privilégier un spi tendu sur le bord de fuite de la Wing, et quel creux pour ma wing ?

Si vous voulez une aile nerveuse, réactive, plus performante et capable de capter la moindre rafale pour la métamorphoser en puissance de déplacement, un bord de fuite tendu s’impose. Ceux pour qui les navigations intenses à haut régime sont la norme, nous vous conseillons toutefois de lui laisser un peu de mou pour faciliter l’écoulement, comme on le ferait sur une voile de planche.

La répartition des panneaux est cruciale pour le maintien du profil de l’aile en navigation.  S’ils sont placés avec soin, la traînée sera considérablement réduite et l’aile beaucoup moins physique. Vous allez avoir l’impression de ne faire qu’un avec votre wing, ce qui décuplera votre sensation de plaisir.

Pour choisir votre creux, tout dépend de ce dont vous avez besoin sur votre spot favori. Si c’est d’une aile super puissante capable de vous faire démarrer au quart de tour, partez plutôt sur un creux important. Par contre, elle va saturer relativement vite, perdra en stabilité à haut régime et deviendra très physique sur la plage haute. Si vous cherchez à atteindre une vitesse maximale supérieure, faites le choix d’un creux plus plat. Votre aile génèrera un peu moins de puissance à bas régime, mais accéléra sans fin comme dans un rêve, tout en donnant un sentiment de stabilité et de maîtrise bien plus agréable dans la plage haute.

Fenêtres ou pas ?

Les fenêtres dans la voile seraient pratiques sur des spots saturés… ce qui est encore loin d’être le cas pour le moment. Il faut aussi avoir conscience que les fenêtres alourdissent les wings et selon la qualité des matériaux utilisés peuvent constituer un point de fragilité.

Dans le cas où vous optez pour une wing sans fenêtre, elle vous obligera à lever la voile pour regarder sous votre vent.

Choisir sa wing : pour résumer

Revenir au début de l’article

Les différentes constructions de planches de Wing Foil

On vous conseille notre article sur le sujet, juste ici !

 

Le développement d’une planche de Wing Foil

Quel type de planche pour débuter ?

Imaginez vous en train de planer au-dessus de l’eau, de surfer la houle infinie du vent, loin de la foule, enfin seul, jouant avec les éléments. Pour que ce rêve prenne son envol, nous vous conseillons de ne pas vous surestimer, en choisissant la planche adaptée à votre niveau pour profiter pleinement de l’expérience. Pour cela, nous vous invitons à porter une attention particulière au choix de la planche : son volume, son rapport longueur/largeur, sa construction, et sa carène, pour qu’elle ne fasse qu’un avec vous. Ces éléments clefs vont donner corps à vos sensations de plaisir, ils sont primordiaux pour que votre expérience soit la plus sensationnelle possible. Alors, pour profiter pleinement des instants de bonheur de vos premiers vols, évitez-vous la frustration d’une planche trop petite ou trop technique.

Avec les nouvelles technologies, les planches de wingfoil gonflables deviennent une alternative intéressante par rapport aux planches en dur. Elles offrent un sentiment surprenant de confort et de sécurité sur l’eau (tomber sur la planche ne vous fera plus mal) en se faisant oublier sous les pieds, pour laisser la place à toutes les sensations de glisse. Elles réussissent l’exploit de conjuguer de bonnes performances tout en ayant l’avantage de la simplicité du transport à un prix abordable. Tout ce que vous attendiez, en somme !

Quel type de planche pour niveau intermédiaire ?

Vous pratiquez déjà du foil sur un autre support (wind foil, surf foil, kite foil…) ou du wing foil. Il est temps d’investir dans un pack Wing Foil de niveau intermédiaire. Avec ces packs, vous commencerez à sortir de votre zone de confort pour découvrir de nouvelles sensations. En réduisant les dimensions de votre planche, votre pumping sera plus efficace, vos prises de quart seront plus radicales. Bienvenu dans un nouveau monde. Vous commencerez à regarder différemment les vagues que vous n’osiez pas surfer auparavant avec votre matériel de primo-accédant. Pour autant, l’idée n’est pas de renier tout le confort qui fait de vos sessions un moment de plaisir. Le matériel que nous proposons dans cette catégorie ne nécessite pas de water-start ou un niveau technique hallucinant pour vous permettre de vous éclater.

Quelle planche pour performer ?

Vous maîtrisez le sujet du Wing Foil, vous naviguez quelque soit le niveau du spot. Vous voulez repousser vos limites, jouer avec les éléments, survoler les trains de houle. Vous savez qu’il va vous falloir un équipement plus petit et donc plus performant pour découvrir ces sensations.

Pour vous dépasser, nous vous conseillons :

Choisir sa planche : pour résumer

 

 

Revenir au début de l’article

Choisir son Foil

Toutes nos réponses aux questions que vous vous posez pour choisir votre planche !

 

Les paramètres qui influent sur le fonctionnement d’un Foil

L’ailette avant : Pour faire simple, on a deux familles d’ailettes avant, les Low Aspect et les High Aspect. Les Low Aspect ont une corde plus longue et une plus petite envergure. Si vous débutez, les Low Aspect sont tolérantes, maniables et génèrent une très bonne portance (nous recommandons la 1750 pour débuter). Si vous êtes plus débrouillé, vous pouvez réduire la surface de votre ailette (1250 par exemple) pour manoeuvrer sur commande sans jamais décrocher dans les virages et les vagues.

Les High Aspect ont une corde plus petite et plus d’envergure. Elles sont plus techniques et moins maniables mais le jeu en vaut la chandelle. Les High Aspect volent avec la stabilité d’un albatros. Votre pumping se fera sans effort et leur vitesse de vol est impressionnante. Elles offrent une excellente sensation de glisse, et leur variété de profil fait que vous trouverez forcément l’ailette dont vous avez besoin.

Ceux qui veulent profiter d’un contrôle inégalé à haut régime pour battre leurs records de vitesse choisiront une ailette avant comme la HA 1190 S. Ceux qui veulent reconnecter sans fin des vagues peu puissantes ou voler facilement dans le light wind tomberont sous le charme d’une HA 1190 L.

 

Le mât : Pour ceux qui débutent ou qui naviguent dans des plans d’eaux peu profonds, nous conseillons des mâts de 70cm. Ils sont le choix de la sécurité et les chutes seront moins impressionnantes qu’avec des mâts plus longs.

Capable de faire voler un débutant comme de faire évoluer avec de très bonnes sensations un pratiquant plus débrouillé, le mât de 80cm offre une excellente polyvalence.

Pour ceux qui veulent vraiment performer ou qui naviguent sur un plan d’eau très agité,  nous vous conseillons un mât de 90. Vous allez pouvoir prendre un angle au ras de l’eau pour caper au plus près du vent.

 

Les différentes constructions de Foil

Le foil full carbone est cher et fragile. Par contre, il est plus léger et plus réactif, et il demande un peu moins d’entretien qu’un foil aluminium. Le foil aluminium est souvent moins cher, plus solide et plus rigide s’il est bien construit. Il est aussi un peu plus lourd.

Choisir son foil : pour résumer

 

 

Revenir au début de l’article 

 

Le choix de son pack Wing Foil

Dans un pack, chaque élément a une importance fondamentale. Prenez la meilleure planche du monde avec un foil bas de gamme et vous ne décollerez jamais. Bien choisir son pack, vous évitera la frustration d’un matériel complètement inaccessible techniquement, ou au contraire trop mou.

Chez Sroka Company, nous sommes avant tout une équipe de passionnés et de pratiquants. Notre but est de partager cette passion avec vous. Nous sommes fiers d’utiliser nous même le matériel que nous vous proposons ici. Il n’est donc pas question de vous faire naviguer avec des matériaux qui vont vous lâcher au bout de 10 sessions ou de vous faire payer du marketing et des innovations soi-disant révolutionnaires qui n’en sont pas. Nous voulons vous proposer du haut de gamme à un prix accessible, en faisant en sorte que chaque pratiquant trouve un pack qui corresponde parfaitement à ses attentes. Tous nos équipements sont plug-and-play et polyvalents, livrés avec leurs leash et une housse de transport pour le foil.

CLIQUEZ SUR LE LOGO POUR NOUS RETROUVER SUR LES RÉSEAUX #BESROKA