FOIL

Le Wingfoil vous affranchira des contraintes, à terre comme en mer. Ce nouveau sport de glisse nautique saura vous offrir des sensations de liberté uniques dans le monde de la voile, inconnues du grand public et jusqu’alors réservées à des navires à la pointe de la technologie et disposant de budget faramineux comme ceux utilisés sur le Vendée Globe. C’est désormais accessible avec une simple planche de wing adaptée au foil !

Le Wingfoiling est l’un des derniers nés des sports de glisse. Le système d’une aile portée par les bras fut testé en 1984 sur des planches à voile. Cette technique n’apportant aucun avantage par rapport à la planche traditionnelle, la pratique est tombée dans l’oubli, jusqu’à ce que le waterman hawaïen, Kai Lenny, la remette au goût du jour en l’utilisant sur sa planche de SUP Foil, puis sur sa planche de wing foil. 

Le Wingsurf est le « 5ème élément » de tous les sports de glisse: un mélange de Kitesurf, de Surf foil, de Windsurf et de Stand-Up Paddle.

L’association d’éléments de chacune de ces activités a créé un nouveau sport : le Wing Foiling. En quoi cela consiste-t-il ? Positionné sur une petite planche de wingfoil (ou de SUPfoil, ou Surf foiling) reliée à un Foil sous l’eau, le rider tient une aile dans la main (la Wing), qui génère de la puissance avec la prise au vent. Cet « avion sous-marin » est représenté par deux ailettes (avant et arrière) parallèles à la board et relié par un mât. Par la prise de vitesse avec l’aile, le rider avance sur la surface de l’eau et, à partir d’une certaine vitesse, l’hydrofoil vient générer une force de portance. Cette force va sustenter le rider, tout en faisant décoller la planche de l’eau. Pour en savoir plus sur le fonctionnement, nous vous invitons à vous rendre sur cet article, dans la rubrique News & Tutos.

Le Wingfoil permet de remonter au vent, surfer les vagues ou la houle de vent. Vous pourrez ainsi vous affranchir d’avoir des vagues pour surfer (comme en SurfFoil). Le Wingsurfing va démultiplier le nombre de séances et de sensations selon les conditions. Vous n’aurez plus besoin de pratiquer sur un spot de surf, car tous les plans d’eau deviennent exploitables (en particulier les plans d’eau intérieurs type lac, rivière…).

Le blog

avis marque sroka

Hadrien Brunner, est un youtuber reconnu pour la qualité de ses tests …

Après plusieurs dizaines d’heures de test et de nombreux prototypes nous sommes …

Fonctionnement d’un Surf Foil Louis-Arnaud en surf-foil à l’Île Maurice, équipé avec …

Comment sont construites les planches de Wingfoil ? Les constructions des planches …

FAQ

C’est un dispositif qui a souvent une forme d’avion. On le place dans l’eau, sur la carène d’une embarcation, pour lui permettre de s’élever au dessus de l’eau grâce à la portance que le foil génère. Le foil fonctionne comme une aile d’avion sous-marine et procure des sensations de glisse incroyables. C’est Tabarly qui a popularisé le concept dans les années 80. On le retrouve maintenant dans tous les sports de glisse. 

On peut tout faire avec un foil, de la course au large avec le Vendée Globe par exemple comme de la voile légère. Tous les sports de glisse traditionnels se sont tournés vers le foil ces dernières années. On peut donc pratiquer le surf foil, le sup foil, le windsurf foil, le kite foil, le wake foil… ou encore le wing foil, mélange unique entre ces sports et de plus en plus populaire.

  • Des activités comme le SUP, le kitesurf, le windsurf et le surf demandent de bien maitriser le support avant de se mettre au foil. Le mieux est de commencer par la pratique du foil dérivée de son sport d’origine (si on vient du surf, commencer par le surf foil). Le wing foil reste accessible sans expérience des sports nautiques, même s’il est plus facile de progresser rapidement si on a des connaissances préalables. 

Les foils Sroka se composent de plusieurs éléments. On a la platine qui connecte la planche au foil. Puis, le mât qui s’emboite dans la platine. Au bout du mat, on trouve ce qu’on appelle l’avion ; une aile avant et un stabilisateur qui sont reliés par un fuselage. Sur le S-Foil, la platine, le mât et le fuselage sont en aluminium tandis que l’aile avant et le stabilisateur sont en carbone. Le Kite Foil propose une option tout en carbone.

Le S-Foil est fourni avec sa valise de protection, ses housses de protection pour les ailette, le tef gel et la visserie. 

Oui. Comme tous les produits du site, les foils Sroka sont couverts par deux ans de garantie ! 

Il faut en général un jour ouvré pour préparer votre commande, puis un à trois jours ouvrés pour la livraison. 

Il y a plusieurs manières de régler son foil pour augmenter ou diminuer la portance. On peut changer la position du foil dans les rails US. Plus il est avancé plus on gagne en portance. On peut aussi régler l’angle d’incidence du stabilisateur (c’est plus simple que de régler celui de l’aile avant ou du foil entier) avec des cales de de réglage. Plus on augmente l’angle à l’arrière, plus on gagne en glisse. 

Nous avons un article dédié sur le fonctionnement des foils ici. 

Pour débuter, le mieux est de choisir un réglage neutre dans le double rail US, bien au milieu. Avec l’expérience, on peut jouer avec les réglage et augmenter la portance en avançant le foil dans le boitier. On augmente aussi la maniabilité du foil en l’avançant dans le boitier, ce qui peut être utile en surf. 

Il faut la choisir en fonction de son niveau, de son gabarit et de sa pratique. Pour le surf foil, on propose une planche en 4’6 facile à la rame. Pour le SUP Foil, on va se diriger vers des planches entre 5’8 et 7’8 avec un minimum de volume à 100L pour partir debout à la rame. Pour le wing foil, tout est possible. Si on préfère débuter avec des planches comme les Sky Rider 5’5 (90L, pour les 70Kg et moins), 5’8 (105L pour les 70 à 80Kg) et 6’3 (pour les 80Kg et plus), des pratiquants expérimentés peuvent choisir les 5’2 (77L) et 4’8 (68L) pour du freestyle et une pratique polyvalente et performante,  ou descendre jusqu’à la Fast Flyer (38L). 

Ceux qui veulent faire du kitefoil, du dock start et du wakefoil trouveront leur bonheur avec la Pocket Board  (17L) convertible. Enfin, les planches de windfoil demandent du volume et de la largeur, comme la 6’3 ou la 7’8 en fonction du gabarit. N’hésitez pas à consulter nos guides détaillés pour choisir vos planches de foil. 

Si vous souhaitez être encore plus, il existe les paddles Géant XL et XXL qui peuvent accueillir entre 4 et 8 personnes. A l’inverse, un paddle d’une taille de 10’ est prévu pour une seule personne. 

Si vous ne savez pas quel paddle choisir on vous explique tout ICI

Tout dépend de la discipline et de son gabarit. En général, il ne faut surtout pas se surestimer. Le foil demande un nouvel apprentissage même si cela en vaut la peine. Pour le wing foil et le SUP foil, on choisit des ailes avant entre 1500 et 2000cm2. Pour le surf foil et le wake foil, plutôt entre 1200 et 1500. Le Wind et le kite foil, on choisira des foil entre 800 et 1250cm2. 

Dans un premier temps, utilisez le tel gel fourni pour graisser vos vis et vos connexions. Il n’y a pas besoin d’en remettre tant qu’il en reste. N’en mettez pas trop au risque de créer un dépôt au fond des pas de vis. Rincez votre foil à l’eau clair après une sortie et démontez le avant de le ranger dans les housses de protections fournies. Attention à ne pas mettre de sable dans les pas de vis. Si vous avez un foil entièrement en carbone, vous n’avez pas besoin de le démonter à chaque fois, l’oxydation se fait entre les pièces aluminium et carbone.